Rafaëlle

Tuesday, August 9, 2016



Alors oui, y’a un nouveau patron de disponible, et je vais y arriver dans une minutes mais avant : le paragraphe suivant concerne une petite vidéo que j’ai tournée pour le podcast Fruity Knitting. Le podcast (qui est sincèrement ludique et éducatif en même temps, je le recommande fortement!) et ma vidéo étant entièrement en anglais, je vais vous épargner une longue description et simplement fournir le lien à l’épisode dans lequel je suis la vedette une invitée :p Et ci-dessous est la portion qui a été coupée au montage et donc n’a pas encore vu le jour… si vous êtes curieux de quoi à l’air mon petit coin du monde, et bien voilà.

Ok so I’ll get to the Rafaëlle shawl in a minute, but first I want to mention something pretty cool I forgot all about in my last post. In June I was invited to do a little “selfie” video for the Fruity Knitting podcast’s Knitters of the World segment. It’s in Episode 8 if you’d like to watch it, just click here.   If you aren’t watching Andrea and Andrew (the most delightful Australian expats Germany has ever seen I’m sure) you are most certainly missing out. I’ve learned a good amount watching Andrea demonstrate her projects and some tricky techniques, and Andrew has set the bar pretty high for Knitter Husband. As in he is making jumpers and socks… and some pretty funny jokes, too! Anyway, so I was asked to include some visuals of Cambridge, Ontario, so I took a camera with me on a Saturday morning for a walk to the farmer’s market and through the Southworks Antique market. The Cambridge portion of my selfie didn’t make it into the podcast so I figured I might as well post it here as a plug for my little town:



Alors ce châle. Il est clairement basé sur Antonine avec un point dentelle semblable (mais simplifiée) et entièrement tricoté en point jersey. Simplicité avec un peu d’intérêt, quoi :) J’en ai vite eu assez du rose et j’ai tenté de teindre avec une boîte de teinture. Il est peut-être un peu plus gris maintenant mais la différence est plus subtile que je l’aurais voulue. Par contre j’ai bien aimé le processus de le tricoter un trapézoïde d’un bout à l’autre, pour une fois évitant d’avoir 300 mailles sur les aiguilles.

So the shawl. Obviously based on Antonine with the garter stitch and lace panel (although simplified), it’s a simple little thing. I wanted something not too dressy, casual enough for jeans but that could be dressed up easily enough. I loved knitting the trapezoid shape end-to-end, it’s kind of nice not to have a hundreds of stitches on the needles for once!  In fact it could have been knit on straights (I love fancy wooden straight needles with turned finials).





La maison de rêve dans l’arrière-plan de certaines des photos n’est pas la mienne (hélas!!) mais plutôt une maison du patrimoine situé dans un parc communautaire. Ce qui veux dire que ma petite séance photo solo a eu un auditoire consisant d’adolescents jouant au basket. Les ayant vu quand j’ai approché le parc j’ai *presque * rebroussé chemin. Mais c’était vraiment mon seul dimanche soir de libre et j’ai déjà repoussé la publication du patron de plusieurs semaines, alors j’ai tenté le mieux que je pouvais de prétendre qu’ils n’étaient pas là et que je ne suis pas folle à me prendre en photo, faisant mon va-et-vient à la course entre trépieds et le plus jolie mur de maison que je n’ai jamais vu! 

The dream home in the background of some of the photos is not mine (sob!) but rather a pretty little heritage home part of a local community centre. Which means that I had an unwilling audience for my little photo shoot, a dozen teenage boys playing basketball nearby. I nearly turned right around when I saw them because not only am I embarrassingly shy but I find self-portraiture in public a little bit… mortifying. But I’d already pushed back publishing this pattern for weeks and the light was so good, so I tried to look as sane as possible as I ran back and forth between my tripod and what has to be the prettiest stone wall I’ve ever seen.





Latest Instagrams

© Knitbug. Template by Fearne.